Visite historique à Reims

Hier, nous avons pris le TGV pour aller faire une visite historique de Reims, une ville située à nord-est de Paris (à peu près 160 km). Parce que notre train était à 8h, il fallait qu’on se réveille à 6h et qu’on quitte le FIAP à 7h (trop tôt !). Mais beaucoup d’entre nous se sont endormis dans le train, même pour les 50 minutes qu’on était dans le train. Le TGV (Train à Grande Vitesse) peut voyager jusqu’à 320 km/hr (200 mph)… c’est rapide, non ?

Reims (prononcé comme le verbe « rincer » en français) se trouve entre Paris et l’Allemagne et c’est pourquoi la ville était une des sites les plus vulnérables quand les Nazis sont entrés dans la France dans les années 1940.

Ce que j’ai trouvé intéressant à Reims, c’était que la ville, spécifiquement son architecture et sa construction, montre l’influence de la royauté sous Louis XV, de l’empire de Napoléon, et des deux guerres mondiales. La ville a beaucoup de vieilles statues, cathédrales et monuments ; le plus connu est  Notre Dame de Reims, qui date des années 1100. Ça m’étonne que les gens s’intéressent autant à l’histoire et prennent le temps d’étudier l’histoire et de préserver les monuments. (Ce n’est pas le cas aux Etats-Unis.) Les rois, par exemple, utilisaient des monuments comme des affiches pour se glorifier. Bien sûr les sculptures étaient des œuvres d’art, mais c’était aussi de la propagande pour rappeler aux gens la gloire du roi.

Voilà un exemple d’une statue qui était avant dans une place qui se trouvait au centre de la ville – il y avait beaucoup de petits magasins et des maisons qui ont été enlevées pour la construction des nouvelles rues. Le monument commémore le règne de Louis XV, « le meilleur des rois. » A un côté, une femme élégante qui se présente et un lion qui est pris par la crinière pour indiquer la paix du royaume. De l’autre côté, on peut trouver un homme qui se repose, entouré parle les symboles de la richesse : les animaux, l’argent, la poterie, etc.

Bien sûr, le roi voulait démontrer son pouvoir aux gens, mais c’est aussi important de demander comment le peuple voyait son roi. Vincent, notre guide, nous a dit que les gens étaient heureux au début du règne d’un roi, mais après quelque temps, ils devenaient mécontents. Mais – bien sûr, aussi, ils n’avaient pas le droit de détruire les statues parce qu’ils risquaient leur vie. =P

Voilà un autre symbole du royaume – l’Arc de Triomphe à Reims – il y en avait quatre dans le passé, un de chaque à côté de la ville.

This entry was posted in Géneral. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s